Ecole de l’Image des Gobelins #semaine1

logo

Je me suis longtemps persuadé qu’un journaliste freelance n’avait aucun droit. Et puis j’ai eu la chance de bénéficier, grâce au financement de l’Afdas, d’une formation de 3 semaines (105h) au vidéojournalisme dans la prestigieuse Ecole de l’Image des Gobelins, à Paris.  C’est une formation de “privilégiés”, en petit comité: nous sommes 4 journalistes rémunérés à la pige.

Cette première semaine, coordonnée par Daniel Desmoulins, a été consacrée à la maitrise du montage: un domaine à la croisée du cinéma,  de l’audiovisuel et du multimédia. Jusqu’à présent, je tâtonnais un peu avec Final Cut. Ma postprod se résumait à du ’bout-à-bout’, des diaporamas sonores, quelques interviews sous-titrées, que vous retrouviez de temps en temps chez Médiapart ou sur mon espace Vimeo. Ici, j’ai appris à sélectionner les bons plans (“Jamais deux de la même nature côte à côte”), maîtriser les nombreuses combinaisons de touches pour raccourcis, reconnaitre les bons filtres et transitions, réaliser un mixage audio, équilibrer les couleurs, définir la bonne taille d’importation, le bon format d’exportation, poser une voix off juste, bien archiver mes séquences.  A partir d’un bibliothèque de rushes, nous avons monté deux courts sujets d’information en HD, sur des postes Mac à chaque fois. Comme l’a dit Daniel Desmoulins, nous ne sommes prêts de monter une séquence ‘Star Wars’ mais nous avons acquis des “compétences professionnalisantes”. Et appréhendé toute l’importance de la partie ‘post-production’.

Stage: concevoir, tourner, monter un sujet d’information.
Dates: du 15/09/2014 au 03/10/2014
Le blog de Daniel Desmoulins consacré à Final Cut Pro X: vidbooster

Posted in video | Tagged , | Leave a comment

Paris Match – La Guerre du Sable

guerre du sable jordan pouille paris match septembre 2014

la guerre du sable jordan pouille reportage paris matchIl s’agit de ma première collaboration. Et celle ci se passe en Bretagne. En baie de Lannion, une entreprise française d’envergure mondiale convoite une dune de sable marin. Elle envisage d’en extraire 400 000 mètres cube, pendant vingt ans. La firme promet de l’emploi et attend son permis minier. Mais les habitants et professionnels de la mer bretons craignent une extraction irréversible et se rassemblent pour sonner l’alerte. L’Etat français tarde à trancher.

Le sable est une ressource gratuite, abondante et très convoitée. Il peut permettre d’alcaliniser les terres acides. Ou accompagner la fièvre bâtisseuse. Par manque de contrôle, de prise de conscience, un véritable pillage s’organise à l’échelle mondiale et bouleverse la vie de millions de personnes. Singapour doit son expansion à la disparition d’îles indonésiennes ou de plages birmanes. Dubai, pourtant au milieu du désert (mais le sable charrié par les vents est rond, impropre à la fabrication du béton) doit son salut immobilier au sable australien.

Un grand merci à Paris-Match pour cette première sujet. Chaque étape du sujet fut un plaisir grâce aux échanges constants avec l’équipe rédactionnelle. Une proximité à laquelle je n’étais plus habitué, comme freelance solitaire à Pékin.

N°3408. Du 11 au 17 septembre.
Extraits:

“Bien sûr, il existe d’autres solutions. Quelques agriculteurs bretons optent déjà pour la tangue du Mont-Saint-Michel, extraite à marée basse. Roullier expérimente le concassage du crépidule, un coquillage parasite enfoui dans la vase. “Mais parce que les gisements de ce coquillage sont faibles, parce que le classement du Mont Saint-Michel au Patrimoine Mondiale de l’Unesco exclut des installations industrielles à proximité, ces deux matériaux ne peuvent constituer une alternative viable au sable coquillier”, affirme Bernard Lenoir, directeur foncier à la compagnie armoricaine de navigation, filiale de Roullier.”

“Sur les hauteurs de Trébeurden, un poète écossais célèbre ‘la démarche hautaine des huitriers’ et les splendeur de la baie. Kenneth White a quitté Glasgow pour suivre Marie-Claude, devenue son épouse et sa traductrice. Trente-cinq ans que le couple vit heureux au Hameau du Corsaire, bâtisse de granit rose au bout d’un chemin tortueux. Dans les années 1980, à la demande des habitants, Kenneth était là, vent debout, à lire ses poèmes contre l’arrivée d’une centrale électrique. “Mais maintenant, dit-il, c’est pire. Imaginez ces deux machines monstrueuses qui vont fouiller les entrailles de la mer pendant vingt ans. Nous sommes sortis de l’industrialisme, nous prenons en compte bien d’autres considérations, comme la protection de notre environnement, mais cette fichue pression demeure. Celle de tout aplatir au bulldozer, au nom du profit. Au profit de qui?” 

Posted in environnement | Tagged | Leave a comment

Parution – Causette

Les Marines d’Okinawa

De l’amour à la haine
Dans le sud du Japon, un archipel tropical semble figé dans l’Amérique glorieuse des années 50. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la population y accueille des dizaines de milliers de marines. Et rêve désormais de s’en débarrasser. 

IMG_0610

IMG_0611

Posted in japon, reportage | Tagged | Leave a comment

Sofas on the streets of Beijing – Les Canapés de Pékin

A Pékin, les canapés et fauteuils usagés jouissent d’une seconde vie, en extérieur. L’été, ils profitent aux retraités à brassards rouges, les “volontaires civiques” en charge de la surveillance du voisinage, comme aux gardiens de lotissements et de parkings. On pourrait presque dire que ces canapés défraîchis font partie intégrante de l’appareil sécuritaire chinois.

In Beijing, old sofas and armchairs always get to enjoy a second life, an outdoor one. In summertime, they’re being used by retired people with red arm bands, these “civic volunteers” who are watching their neighborhood. But also by the guards of residential compounds and car parks. Technically, we can say that this old furniture is fully part of the Chinese security apparatus.

jordan pouille street sofa beijing

jordan pouille beijing sofa 2

jordan pouille beijing sofa 3

Beijing street sofa 4 jordan pouille

jordan pouille beijinbg street sofa 5

jordan pouille street sofa beijing 6

beijing street sofa jordan pouille 7

jordan pouille beijing street sofa 8If you’re interested in my pictures:
jordanpouille@gmail.com

Posted in chine | Tagged , | Leave a comment

Happy Birthday Deng Xiaoping

The Chinese Communist Party didn’t have to wait until 2014 to celebrate Deng Xiaoping’s heritage. The man was already acclaimed in the run up of Shanghai World Expo. This picture was taken in April 2010, in Lujiazui business district.
deng xiaoping jordan pouille april 2010 shanghai

Posted in economie | Tagged | Leave a comment

Homeless in Beijing

11082014-11082014-14883100952_9bc28e2a09_k

jordan pouille beijing summer 2014

Posted in photos | Tagged | Leave a comment

Les Grands Pères en Fleurs

Figurez-vous, chers lecteurs, que quatre anciennes gloires du cinéma chinois, taïwanais et hongkongais arpentent la France depuis un mois, pour le compte de “Hua Yang Yeye” (=les Grands Pères en fleurs), une émission de télé-réalité à la diffusion nationale.

Le programme fait un triomphe en Chine, et offre au passage une image séduisante de la France, en rupture avec les clichés d’un tourisme de masse au pas de course.

1436c200218384797a2660247bab2ffe

Les “Grands Pères en Fleurs” – Qin Han, Zeng Jiang, Niu Ben et Lei Quesheng – voyagent en mode ‘sac-à-dos’ avec un budget serré. Ils empruntent le tgv, le corail, le tramway ou louent un monospace. La fine équipe dort en chambre d’hôte ou dans un mobile-home de camping. Et aime découvrir le plat du jour de la première brasserie. Leur guide s’appelle Liu Ye, un acteur reconnu, marié à une Française. Le jeune homme ne ménage pas ses efforts pour contenter ces “Grands Pères en Fleurs” à la curiosité insatiable.

Pas d’énigme à résoudre, ni de défi à relever. Chacun prend le temps de contempler le paysage, de partager quelques boutades, de baragouiner pour retrouver son chemin, de taquiner le poisson depuis les galets de la Baie des Anges, de marchander une statuette à la brocante d’un village provençal.  Tous se laissent porter par leurs petites aventures quotidiennes, le charme opère et l’émission fait un tabac.

Ce long périple en France – principale étape d’un voyage européen – est diffusé depuis un mois, à raison d’un épisode dominical, que les téléspectateurs visionnent également en podcast, sur internet.

En ce moment: Arles, Avignon, Marseille. Une semaine plus tôt: Nice et Eze. Paris fut le grandiose préambule… avec, lors d’un court trajet en métro, la ‘prestation’ inattendue d’un pickpocket, face caméra.

Vous pouvez revoir les émissions ici, chez Shanghai Dragon tv: http://www.dragontv.cn/video/2014-06-11/fca63f39d2f5ad3856f99cb5b177a324.html

Une enquête de votre serviteur, sur ce que regardent les téléspectateurs chinois (Le Monde Diplomatique – Octobre 2013):
http://www.monde-diplomatique.fr/2013/10/POUILLE/49702

jordan pouille dragon shanghai tv aout 2014

jordan pouille shanghai dragon tv eglise marseille

Posted in chine, culture, societe | Tagged , , , , , | Leave a comment

L’effet Botox à Pékin

Cet après-midi, en pénétrant dans l’ascenseur d’un immeuble résidentiel, j’ai légèrement sursauté devant cette publicité vantant une prestation d’une clinique de chirurgie esthétique à Pékin.

botox jordan pouille aout 2014Relire ce reportage publié dans Métro Montréal, en 2011, sur la foison de cliniques légales ou clandestines, en Chine. A l’époque, les publicités de chirurgie esthétique se focalisaient sur les très jeunes femmes

Posted in daily life | Tagged | Leave a comment

La victoire d’une anonyme

Je parlais il y a trois jours d’indifférence. Je me suis trompé. Et Pékin me surprend toujours. Ce matin, une dame en colère s’est allongée devant les pneus d’une bétonnière. Elle protestait contre la transformation de son jardin ouvrier en parking. Le camion s’est figé. On apporta un parasol pour protéger l’indignée. Les forces de l’ordre se sont déployées. Un, deux puis trois véhicules de police. Quelques chengguan furent dépêchés, prêts à faire le sale boulot, si besoin. Mais un policier très magnanime a discuté avec toutes les parties, calmement. A la fin de l’après-midi, le camion est reparti. La vieille dame aussi. Son combat fut victorieux, pour l’instant.

truck against woman in Beijingjordan pouille protest woman beijing(photos: jordan pouille)

Posted in beijing, daily life | Tagged , , , , , | Leave a comment

A Pékin, la promesse d’un parking

C’est un conflit de voisinage banal qui témoigne de la situation en Chine, où l’Etat de droit est rarement appliqué, où le ‘développement’ broie tout sur son passage.

Cela se passe dans un paisible quartier de Pékin. L’histoire se concentre sur une jolie parcelle de 130 mètres de long et 9 mètres de large. D’un côté, un lotissement de tours résidentielles, situé dans le quartier de Chaoyang. De l’autre, le terrain d’athlétisme d’un collège-lycée réputé, situé dans le quartier de Dongcheng. Cette parcelle est donc plantée entre les deux quartiers et inexploitée. Un mur décati d’un côté, une grille de l’autre.

jardin pekin

Bien sur, ce terrain clandestin n’a pas été “réellement” abandonné.  Chaque morceau, chaque centimètre carré fut cultivé, “clandestiment” par des jardiniers amateurs. Un petit passage, soigneusement découpé dans la grille a, jusqu’à ces derniers jours, permis aux enseignants de l’école mitoyenne de s’approcher pour y cultiver leur potager.  Le plus beau lopin était celui du gardien, doté d’un système d’arrosage permettant d’irriguer une foultitude de légumes. “Des courges, des tomates, des concombres, du mais, du tournesol, des piments, des poivrons, des potirons, des fleurs” énumère le vigile du lotissement d’en face, stupéfait du spectacle, quand le mur est tombé.

Car le syndic’ du lotissement a décidé de récupérer ce terrain inusité, afin d’agrandir son lucratif parking extérieur… tarifé à 8 yuans de l’heure.  ”Notre chef a dit de surtout ne rien emporter. On a juste cassé le mur et retourné la terre”.  C’est dans une nuit d’été que la chose a été lâchement réglée. Que deux pelleteuses ont cassé les murs et détruit ces si rares potagers. Le lendemain matin, ne régnait que la désolation. Et l’indifférence.

IMG_9659

Posted in daily life | Tagged | Leave a comment