Instantanés calaisiens

Dimanche 14h. Eurotunnel, à Coquelles. 4 hommes, allongés sur l’herbe. Je fais de grands signes en leur direction et m’approche.

Nous communiquons en anglais, quelques mots. Ils sont Erythréens. N’ont pas mangé depuis deux jours. Ils sont silencieux, fatigués. Et tenteront ce soir de gagner le terminal ‘fret’ d’Eurotunnel et pénétrer dans le tunnel sous la manche.

Un peu plus loin, un parking avec deux tentes blanches et des victuailles pour accueillir les touristes très en avance sur leur prochain train. Puis une station service où je croise 4 jeunes Koweitiens en Lamborghinis, tandis que des gendarmes surveillent le grillage qui nous sépare du terminal à véhicules légers.  A 500 mètres, l’hôtel ibis budget où vivent, depuis plusieurs mois, les renforts de CRS.

Sur la plage de Calais, tranquille et magnifique, des gens de tous âges me partagent une histoire, de migrants. Le maitre nageur qui habite à deux pas d’un campement. Deux adolescentes qui ont assisté un soir à une bagarre générale sur la place centrale, une jeune salariée du KFC qui raconte comment les jardins tout autour ont été totalement déboisés pour éviter que des migrants ne viennent y camper. Jacquy, vendeur de Chichis qui déplore la désertion des touristes britanniques. Depuis des lustres, ces derniers prenaient le ferry “P&O” Douvres pour remplir leurs cabas d’alcools. “Mais Calais a acquis une réputation terrible. Les gens pensent à tort que notre ville est moins sure, moins belle”. Puis un promeneur dont l’ami a accidentellement écrasé un migrant sur l’autoroute, la nuit. J’apprends d’ailleurs qu’une pétition circule pour rétablir l’éclairage.

migrants jordan pouille

IMG_3592

Posted in daily life | Leave a comment

Grèce | 9 visages de l’austérité

Je suis parti en Grèce pour l’hebdomadaire papier La Vie. Pendant six petits jours, j’ai tenté d’apprécier la philanthropie de la puissante Eglise orthodoxe, en cette période difficile. J’ai côtoyé des popes. Mais pas que. Voici neuf témoignages de Grecs, publiés sur lavie.fr. Ils donnent à voir l’ampleur des sacrifices consentis par un peuple au nom de l’austérité. Des conforts rongés, des salaires amputés, des éducations sacrifiées. Je ne suis pas certain que nous, Français, accepterions d’en subir autant.

IOANNIS (a gauche)

^ Nous avons fait connaissance à l’aéroport, dans le métro rejoignant le centre-ville. Ioannis (à gauche), 23 ans, rentre d’une année universitaire à Glasgow (Ecosse) et s’offre quelques vacances en famille avant d’entamer son service militaire obligatoire de neuf mois. « Si l’armée m’envoie à Chypre, je serai mieux payé ». Ioannis est titulaire d’un master bilingue en informatique et se demande s’il va subir le même sort que son frère aîné, pharmacien à Thessalonique et toujours sans officine pour l’employer.

KATERINA^ Katherina a 19 ans et entre en deuxième année d’un cursus alléchant, baptisé ‘Asian Studies’ ( Etudes Asiatiques). Cette année, l’université d’Athènes a cessé de payer ses professeurs de coréen et japonais. Seul l’enseignement du turc a été conservé. Son père est retraité de la Marine Nationale : sa pension est passée de 1900 euros à 900 euros par mois. Sa mère, secrétaire dans une clinique publique, a accepté une baisse de salaire de 500 euros. Sa soeur, âgée de 25 ans et ingénieur qualité dans l’industrie alimentaire, vit à la maison. « Depuis toujours, la famille aimait passer les vacances d’été et de Noël en Crète. On peut dire que c’est terminé ».

KYRIAKI^ Kyriaki est anesthésiste dans un service de chirurgie à l’hôpital public d’Athènes et a vu son salaire baisser de 2500 euros à 1500 euros. Elle vit dans une vaste propriété, juste à côté de l’Observatoire National. De son balcon, elle profite d’une vue imprenable sur le Parthénon. « Comme je gagne moins, j’ai interrompu les travaux de rénovation de ma maison. Et j’attends avec crainte la hausse de la tva sur la nourriture pour animaux. J’ai douze chats ! »

VAGLIS^ Né de parents vignerons sur l’ile de Santorin, Vaglis est ingénieur et supervise l’entretien de six porte-conteneurs déployés à travers l’Asie par un puissant armateur grec. La politique est son sujet de conversation favori. Les voyages aussi. « Je suis allé en Chine une bonne trentaine de fois. J’aime la façon dont les choses sont gérées là bas. Même si j’ai voté ‘Non’ au référendum, je n’ai pas confiance en Tsipras. Son père tenait une petite entreprise de maçonnerie. Il a réussi à faire faillite au bout d’un an, pendant l’âge d’or de la construction en Grèce ! »

CHRISTINA^ Christina a décroché un master de management à Birmingham (Royaume Uni) et cachetonne au Ministère de l’Economie. « Je gagne 900 euros par mois contre 1300 euros auparavant, quand j’étais dans le privé. Mais mes horaires sont beaucoup plus souples, j’ai le droit de quitter le bureau à 16h et l’Etat me paie une formation au français. Dans quelques années, j’espère être mutée à Bruxelles ». Son compagnon travaille au Conservatoire national et n’est plus payé depuis 5 mois. Il songe à quitter son emploi. Le couple occupe un bel appartement à Kifissia, la banlieue la plus chic d’Athènes, où résident les anciens premiers ministres George Papandreou et Antonis Samaras. Le propriétaire, un ami, a accepté de baisser le loyer de moitié.

PSIROS^ À 55 ans, Psiros est l’homme à tout faire du monastère d’Hydra, une île à 3 heures de ferry d’Athènes. Il répare, repeint et entretient son église pour un peu plus de 1000 euros par mois. L’un de ses fils s’est formé à l’installation de l’air conditionné mais ne trouve pas de stage qui lui permettait de valider son diplôme. Il songe maintenant à entrer dans l’armée.

CAROLINE^ Caroline est française, diplômée de l’IEP de Bordeaux. Il y a moins de dix ans, elle a quitté Londres et s’est installée sur l’île Hydra, chez son amoureux, pour y vendre ses créations – des bijoux – et proposer des sacs en cuirs fabriqués sur l’île voisine. « Les touristes grecs ne viennent plus. Mais les Chinois commençent à apparaitre. L’hiver, un paquebot fait escale et en déverse une centaine chaque jour »

GEORGIOS^ Après six années d’études en France, Georgios est devenu journaliste pour Orthodoxia.info, un « pure player » basé à Athènes et dédié au culte orthodoxe grec. À 30 ans, il se vante d’être salarié mais sa paye est aléatoire. « Mais c’est un poste intéressant, qui me permet de côtoyer beaucoup de gens importants ». Son frère s’est formé à la rénovation d’icônes. Faute d’emploi, il s’est installé en Allemagne. Il est aujourd’hui chauffeur d’autobus, pour 2500 euros net par mois.

COSTAS^ C’est dans un restaurant branché, sur le toit d’un immeuble, que nous rencontrons Costas, accompagné de son amie Potoula. Il gère une entreprise familliale, prestataire de l’Etat grec. « Depuis 2009, on m’envoie dans tout le pays pour mesurer les propriétés. Cela permet à l’administration de mettre les cadastres en conformité et de fixer un impôt adéquat…. Inutile de vous dire que je ne suis pas toujours le bienvenu ! ». Costas admet ne jamais avoir approché un terrain de l’Eglise orthodoxe dans le cadre de son travail. « Eux, ils sont à part. Je n’y touche pas ».

 

Posted in daily life, economie, photos, reportage | Tagged , , , , , | Leave a comment

Reportage | Chez l’Eglise orthodoxe grecque

grece 1

grece 2A lire ici (sur abonnement) et bientôt en pdf (à télécharger) sur ce site.

Posted in religion, reportage | Tagged | Leave a comment

Enquête | La France des guérisseurs (La Vie)

guerisseursUn grand merci à la photographe Anne Van Der Stegen (son site)
Téléchargez l’enquête ici (format pdf)
Un aperçu ci dessous:

guerisseurs 1guerisseurs 2guerisseurs 3

Posted in politique | Tagged , , , , , | Leave a comment

Crise grecque et dossier sur les guérisseurs, demain dans La Vie

couverture guerisseurs grece

Posted in politique | Tagged | Leave a comment

Enquête La Vie – Comment le Pirée est devenu chinois

IMG_6444

Posted in economie | Tagged | Leave a comment

Live Magazine #3

Lundi soir, j’ai eu l’honneur de participer à la troisième édition du Live Magazine, “un grand magazine sans papier ni écran”. Une palanquée de journalistes venus conter une histoire édifiante, décrire une immersion haletante au public enthousiaste du théâtre de l’Atelier, près de la place Pigalle, à Paris. Ca n’a l’air de rien mais une prise de parole en public ne s’improvise pas. Pour s’exprimer simplement, ne pas s’attarder sur ses mots et transmettre des émotions justes, il faut travailler et répéter. Forcément, j’ai bafouillé, trituré ma fiche de notes, oublié un passage mais l’histoire fut racontée sans trop de fracas.

On m’avait demandé de présenter mon récit sur le pêcheur de cadavres du Fleuve Jaune, monsieur Wei. Un paysan devenu ‘passeur de rives’, que Lei et moi avions rencontré à trois reprises au pied de son barrage. Sur un côté de la scène, j’étais assis à côté de Sophie Bouillon, reporter formidable que je rencontrais enfin, à cette occasion. Un grand merci à Florence Martin Kessler. Et un grand bravo à tous les journalistes.

Posted in culture | Leave a comment

Des Français au secours de l’écologie chinoise (LA VIE)

Parution. A l’occasion de la visite d’Etat du 1er ministre chinois Li Keqiang en France (Paris, Toulouse, Arles), rencontre avec les architectes parisiens d’A.S Studio et les ingénieurs occitans de Biotope dont l’expertise environnementale séduisent les autorités chinoises.

http://www.lavie.fr/actualite/ecologie/des-francais-au-secours-de-l-ecologie-chinoise-01-07-2015-64641_8.php ou cliquez sur ce lien 034-035 Actu chine 3634 (fichier pdf)

IMG_6446

Posted in economie, environnement | Tagged | Leave a comment

Bauwelt – L’agonie des éco-cités chinoises

C’est ma première enquête (16000 signes) en langue germanique. Merci au traducteur et à ce magazine d’architecture allemand prestigieux. Le sujet des villes vertes chinoises me passionne.  Grâce aux analyses et témoignages d’architectes et urbanistes, je dresse un état des lieux des éco-quartiers construits ou en projet. Un nouvel aspect de cette Longue Marche vers l’écologie chinoise.
Images à venir.

IMG_6442
IMG_6438
IMG_6439IMG_6440http://www.bauwelt.de/artikel/Die-Stadt-von-morgen-vielleicht-2364050.html

Posted in environnement | Tagged , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

#DolceVita | La générosité de Vintimille

A l’Amicale des Pêcheurs Amateurs de Vintimille, ville frontalière avec Menton, on joue à la belote entourés de trophées, sous le regard d’un policier municipal à queue de cheval. Un cadre jauni rappelle les espèces de poissons que l’on trouve dans la rivière, un poster présente les atouts d’une plantureuse créature.

Pietro a posé un verre à pied sur le comptoir, versé quelques centilitres de prosecco et offert des petits sandwichs au pastrami, préparés à l’aide d’une trancheuse à viande. Plombier, serrurier, électricien: l’homme a travaillé 35 ans pour la richissime famille Pastor, à Monaco. “Des journées de 4 heures. J’ai eu beaucoup de chance”.

Puis Giuseppe est venu nous saluer. Lui a travaillé comme technicien sur une plateforme pétrolière du groupe Agip aux Bahamas. Pietro m’a resservi un verre de blanc et un autre délicieux sandwich.

Si j’avais été à l’aise en italien, j’aurais sans doute eu le privilège d’entendre de très belles histoires. Arrivederci.

vintimiglia jordan pouille

vintimiglia jordan pouille 2

Posted in politique | Leave a comment