Underground catholics outside Tianjin

Il s’agit d’un reportage publié le 1er avril dans le cadre d’un numéro spécial de La Vie consacré à la situation des catholiques dans le monde. En Chine, l’Eglise catholique est divisée. D’un côté l’Eglise officielle, dont les prêtres et évêques sont validés par l’Association Patriotique, émanation du Parti communiste. De l’autre, l’Eglise dite souterraine, dont les prêtres revendiquent le leadership du Vatican et dont les évêques ont été choisis par le pape. Ceux là vivent dans l’illégalité. A Tianjin, déclarée zone spéciale économique depuis 2006, les églises construites par les missionnaires sont partout. Mais à mesure que le centre ville se modernise, les promoteurs cherchent à mettre le grappin sur ces propriétés religieuses, pour leur cachet ou leur emplacement idéal. L’Eglise officielle gère le “parc” et l’église souterraine est gardée à distance. L’évêque Melchior Shi est assigné à résidence dans la banlieue polluée de Tianjin.

Ci dessous l’église souterraine de l’évêque Melchior, qu’il ne peut quitter sans l’accord du commissariat de police.

Ci dessous la cathédrale Saint-Joseph de Tianjin. “Sa” cathédrale, mais qu’il ne peut approcher.

Lire le papier ici

Voir toutes les photos du reportage ici

This entry was posted in art, beijing, cathos, culture, daily life, economie, environnement, japon, Le Soir, marianne, mediapart, medias, metro international, north korea, photos, politique, prix nobel, religion, reportage, societe, usine nouvelle, video, vietnam and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>