Les milliardaires chinois sont-ils philanthropes?

La réponse est non. A lire dans Marianne ce samedi 21 août avec l’interview de Xu Xiaogang, milliardaire dans l’industrie des cours particuliers et des écoles privées, et l’analyse de Gady Epstein, correspondant de Forbes à Pékin.

This entry was posted in politique. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>