Anelka sauvera-t-il le foot chinois?

C’est officiel. Le club Shanghai Shenhua, qui caracole à la 11e place de la ligue 1 chinoise, a annoncé ce lundi avoir signé le joueur pour deux saisons (et non trois comme nous le supputions avant. Après tout, au vu des turbulences actuelles, qui est capable d’imaginer la Chine dans trois ans?). La homepage du club de football a été refaite pour l’occasion:

repro jp

 

A confirmer mais il semblerait qu’Anelka cachetonne pour 200 000 euros la semaine. Mais attention, Zhu Jun, le patron du club et baron du jeu en ligne en Chine, n’a pas très bonne réputation parmi les anciens joueurs qui se souviennent de retards de paiements conséquents.

Pour découvrir la situation épique du football en Chine, à travers des interviews d’agents aux cheveux gominés, de fans tatoués, de commentateurs sportifs chinois réputés, je vous invite à relire mon enquête publiée l’an dernier dans le mensuel So Foot.

Pour sentir un stade vibrer, les supporters exulter: plus de photos ici

Pour un reportage tout frais… contactez moi !

This entry was posted in culture, photos. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>