Quand Chongqing ripoline la propagande de Bo Xilai

Lorsqu’on arrivait à Chongqing par avion, la première chose que l’on découvrait après le tarmac et la pureté de l’air, c’était ça:

Une affiche qui rappelait aux voyageurs les 5 préceptes du penseur néo-maoiste et patron de Chongqing Bo Xilai.  Mais le prince rouge est tombé et les officiels de Chongqing ont fait table rase du passé.

Désormais, en arrivant à Chongqing, voici le décor:

(photo Lei Yang, prise le vendredi 27 avril)

A lire cette semaine dans Marianne mon reportage à Chongqing !

 

This entry was posted in politique, reportage. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>