Dans le panier à salade

En cette saison, il est bien agréable de remonter en scooter la place Tiananmen, et passer en douceur devant l’entrée Sud de la Cité Impériale. Pour assurer la sécurité du site, de coquettes caméras sont disposées sous chaque lampadaire, pour épauler Chengguan, policiers en uniforme ou en baskets, membres cagoulés de l’unité d’élite “Swat”, casquettes civiles ou képis kakis de la police armée du peuple: bref tout ce que la Chine compte d’experts de la stabilité intérieure . Un peu plus loin, on aperçoit également des véhicules anti-émeute stationnés sur la chaussée. Ces fourgons GMC blindés avec des grilles sur les gyrophares, le moteur allumé pour permettre à la clim’ de continuer de fonctionner. Puis l’on croise ce panier à salade, une camionnette de police aux vitres protégées de l’intérieur par des barreaux métalliques.

Dedans sont peut-être enfermés des voyous de la pire espèce ou alors des pickpockets venus dépouiller ces touristes en pèlerinage devant le portrait de Mao. En y regardant de plus près, on constate… une brochette de personnes âgées, calmes, silencieux. Peut-être sont ce des pétitionnaires venus réclamer une retraite impayée ? Ou des parents venus se souvenir de leurs enfants victimes du “Printemps de Pékin” ? On ne le sait pas. Les policiers, courtois, nous demanderons de circuler.

passing by tiananmen on my electric scooter from jordanpouille on Vimeo.

This entry was posted in beijing and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>