Sim City et le village européen

Comment convaincre un couple de jeunes mariés de s’endetter à vie pour un petit appartement en banlieue lointaine de Chengdu? En lui proposant une coquette maison de briques au bord de l’eau? Non. En lui construisant un petit village Potemkine, un trompe-l’oeil romantique au pied d’une forêt d’immeubles identiques, au m2 déjà rédhibitoire. Ce fut le point de départ d’un reportage sur les nouveaux visages de l’urbanisation, le moteur de développement prioritaire défini par Li Keqiang en mars dernier. Grâce au promoteur Evergrande et ses concepts de “développement scénique”, Chengdu entend dépasser Chongqing et attirer 8 millions d’habitants supplémentaires d’ici 2030.

 

This entry was posted in reportage. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>