Quelle “soft power” chinoise en Afrique

affiche

Des diplomates viennent de célébrer l’arrivée sur la télévision publique sénégalaise (RTS1), d’un feuilleton chinois sur les petits tourments familiaux. Les comédiens sénégalais sollicités pour les doublages débordent d’énergie pour souligner les similarités entre cultures africaine et chinoise.

Les oeuvres littéraires, artistiques du cinéma sont des produits avec lesquels on pourrait avoir une meilleure connaissance mutuelle, une compréhension plus approfondie entre les peuples“, a déclaré l’ambassadeur de Chine au Sénégal.

Ce feuilleton est déjà diffusé en Swahili depuis deux ans, à la télévision tanzanienne. Il s’agissait d’un cadeau, totalement libre de droits. La Chine, généreuse, ayant également invité une délégation tanzanienne à réaliser le doublage sur place.

Pour le Sénégal, il sera intéressant de mesurer la popularité de la série. Ou si des entreprises chinoises implantées au Sénégal y ajouteront leurs bandeaux publicitaires. Même si l’on parle ici de coopération, il ne faudrait pas espérer de réelle réciprocité. Sauf une courte émission de gags québécoise, il me semble qu’aucun programme étranger n’est actuellement relayé sur les centaines de chaines gratuites chinoises, qu’elles soient provinciales ou nationales. En Chine, l’étranger en général et l’Africain en particulier, est toujours percu avec beaucoup d’exotisme. A Canton, ou la communauté africaine est importante, j ai constaté combien il était difficile pour ces expatriés de se faire accepter.

La dépeche officielle chinoise:
http://french.china.org.cn/foreign/txt/2013-12/12/content_30878463.htmLa dépeche sénégalaise, quasi-identique: http://www.aps.sn/articles.php?id_article=122301
This entry was posted in culture. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>