La cité asphyxiée

Dans une voiture de location, Lei et moi avons remonté tranquillement l’avenue Chang’an jusqu’à la Cité Interdite. C’était un jour de forte pollution. Un jour comme un autre à Pékin.

This entry was posted in environnement. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *