L’eau rare de Mongolie Intérieure

Je suis en plein tri de mes photos d’archives. Celle-ci n’a jamais été publiée mais fait partie d’un reportage La Vie (février 2013). Ces deux dames se croisent en allant remplir leurs bidons journaliers à la “station d’eau”‘ du village. Depuis dix ans, l’eau courante n’existe plus et les habitants sont rationnés. La faute à l’industrie minière qui a siphonné les nappes phréatiques. Le village est cerné par les excavatrices de Shenhua, le géant étatique du charbon. ‪#‎MongolieInterieure‬

Entre 1950 et aujourd’hui, la Chine s’est asséchée. Elle a officiellement perdu 27 000 rivières (passant de 50 000 à 23 0000). Après le charbon, la Chine espère beaucoup du gaz de schiste (grâce à la fracturation des sols obtenue par injection d’eau à haute pression) sauf que celui-ci est concentré au Nord de la Chine, où la pénurie d’eau est criante. La Banque Mondiale considère que le manque d’eau coûte à la Chine l’équivalent de 2.3% de son Produit Intérieur Brut (The Economist – 2013)

photo jpouille mongolie interieureRelire mon reportage La Vie

 

This entry was posted in daily life, environnement and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>