Burnt Out à l’Ehpad

Nathalie est infirmière dans une maison de retraite médicalisée du Nord Pas de Calais. Elle exerce son métier au rez de chaussée d’un immeuble de trois niveaux. Blouse blanche et queue de cheval, cette mère de deux enfants est aux petits soins de huit hommes et femmes souffrant d’Alzheimer.

“A mon retour de congés maladie, je me suis retrouvée à travailler toute seule dans ce service. Un poste venait d’être supprimé”. Nathalie est ici depuis 17 ans, trois weekends sur 4. Elle alterne le matin, le soir de manière irrégulière. Et craint de craquer à nouveau.

Les salariés comme elles sont stressés, peu disponibles et cela se ressent sur le bien-être des résidents. “A force de tirer sur la corde, la direction se retrouve avec des arrêts maladies en pagaille. Parfois trois ou cinq d’un coup dans toute l’établissement”.

Nathalie travaille en ville mais vit à la campagne. “J’ai besoin de pouvoir promener tranquillement mes gamines après le travail, sans crainte”.

A Nathalie de calmer les querelles, les angoisses de ses résidents face à la maladie. Cette infirmière prône l’écoute, les phrases réconfortantes glissées à l’oreille. Nathalie n’est pas vraiment du genre à planter ses patients devant un dvd de Luis Mariano. C’est elle qui, cet après-midi encore, veillait à ce qu’on ne remplace pas l’ultime petit plaisir de ces personnes âgées – un doigt de Muscat ou de Porto quand vient l’apéro – par un quelconque jus d’orange discount.

“Nous travaillons sur de l’humain. Et ça, certains gestionnaires ne peuvent pas le comprendre”. Maintenir le lien social, accompagner les résidents dans leurs pertes d’autonomie sont pourtant les missions principales des EHPAD.

IMG_7344 jordan pouille

This entry was posted in daily life, societe and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>