Là-bas, en Océanie.

Twitter, parfois me désole. Mais là, il m’épate. Car l’outil m’a permis ce soir de dialoguer avec Brad, un jeune journaliste néozélandais devenu fermier, à la tête d’un joli troupeau de 260 vaches laitières. Il produit pour le compte d’une coopérative géante, qui transforme son lait en poudre et l’exporte vers la Chine. Il m’explique qu’El Nino, ce courant chaud équatorial, a provoqué une épisode de sécheresse, faisant monter les cours et son espoir de vendre enfin à bon prix. Et voici la vue depuis son bureau. #workinprogress

12138416_10156146758555593_6532237144230827159_o

 

This entry was posted in politique. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>