Concrete Jungle (Parution Society 8 janvier 2016)

Pour Médiapart et La Vie, aux côtés du photojournaliste Sébastien Nogier, j’avais passé 9 jours dans le plus grand camp de réfugiés au monde, à Dadaab, Kenya. Certes, les shebabs contrôlaient le territoire, il fallait parfois déambuler sous escorte armée, mais l’hébergement fourni par l’UNHCR aux 450 000 Somaliens était décent, la distribution de nourriture et l’aide médicale bien répartis. Ici, à Grande Synthe, pour ces 3000 réfugiés kurdes, dont beaucoup de familles, il n’y a rien. Juste de la boue, des passeurs, des riverains exaspérés et quelques bénévoles britanniques indociles. Heureusement, les choses devraient bientôt s’améliorer, l’Etat français semblant enfin conscient de cette dérive humanitaire. Voici mon premier reportage pour le quinzomadaire d’actualité Society (j’avais collaboré avec SoFoot et Doolittle en Chine) en tandem avec le talentueux photojournaliste Stéphane Dubromel. Pdf sur demande !

jordan pouille stephane dubromel society 1jordan pouille stephane dubromel society 2016jordan pouille stephane dubromel 03 societyjordan pouille stephane dubromel society 04 grande synthejordan pouille stephane dubromel society 05 grande synthejordan pouille stephane dubromel society 06 grande synthe

This entry was posted in reportage and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>