Le marketing chinois d’un habilleur américain

Je me souviens des publicités chinoises de “The North Face”, l’équivalent de notre Lafuma national, visible dans les stations de métro pékinoises l’an dernier. On pouvait y admirer des occidentaux et des asiatiques debout dans la neige, tenant leur vestes à bout de bras pour cacher leur nudité. C’était plutôt drôle, humain mais difficile peut-être de s’identifier pour le consommateur.

Qu’ils soient contrefaits ou originaux, les vêtements de randonnée North Face ou Columbia sont très populaires chez les citadins de classe moyenne.  Sans doute pour signifier à tout le monde qu’ils sont en congés, les couples pékinois s’en vêtissent de pied en cap chaque weekend, même s’ils ne font souvent qu’arpenter les allées des centres commerciaux.

Cette fois-ci, la dernière campagne publicitaire  de North Face change du tout au tout. On s’approcherait même de l’esthétique socialiste (aux caractéristiques chinoises), comme si l’entreprise américaine avait compris qu’une campagne publicitaire efficace ferait mieux de copier la propagande officielle qui nous est donnée à voir dans la plupart des médias chinois. Une forme de créativité, mais dans l’autre sens.

Visite guidée et légèrement anthropologique:

La propagande chinoise veut que son presque milliard et demi de citoyens vive en harmonie entre les 56 minorités ethniques officiellement répertoriées. Ici un Han (l’ethnie majoritaire) habillé en “North Face” dansant avec des personnes de minorité ethnique, forcément en costume traditionnel.

Ici, notre baroudeur arpente une région tibétaine à en juger les drapeaux de bouddhistes tibétains sur chaque côté de la route. Sauf que notre aventurier emprunte une belle route bitumée, symbole du progrès scientifique apporté par le Parti Communiste aux provinces les plus reculées.

 


Du coup, je ne peux m’empêcher de penser à la Grande Marche de Mao !!

Plus d’information sur cette campagne publicitaire ici:

http://www.ogilvy.com/News/Press-Releases/March-2012-The-North-Face-and-Ogilvy-Shanghai-Inspire-Chinese-to-Go-Wild.aspx

This entry was posted in culture, daily life, economie. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>